Strona główna - Deutsch - Parafia - Informacje o Parafii - Paroisse évangélique-luthérienne de la Sainte Trinité à Varsovie
powrót na poprzednią stronę

Hasło miesiąca

"Na Słowo twoje zarzucę sieci.” Łk 5,5

Paroisse évangélique-luthérienne de la Sainte Trinité à Varsovie

Une courte histoire de la paroisse évangélique-luthérienne à Varsovie

Depuis le début de la Réforme à Varsovie et en Mazovie, les chrétiens évangéliques de tradition luthérienne sont présents dans cette région. Quand le prince de la Transylvanie, Stefan Batory, devint roi de la Pologne les luthériens de Varsovie s’efforcèrent de fonder une paroisse.

On fit venir à la capitale Piotr Krzesichleb (Artomius), un théologien évangélique de la région Grande-Pologne et on l’ordonna pasteur à Varsovie. Il s’occupait de la direction de conscience des luthériens locaux et fut l’initiateur d’une église luthérienne. Cette église, pourtant, fut détruite pendant les émeutes contre les «dissidents», inspirées par les Jésuites et les séminaristes catholique-romains (1581). Les évangéliques furent expulsés et le pasteur Piotr Krzesichleb déménagea à Węgrów dans l’est de la Pologne.

Deux fois par an, les pasteurs de Węgrów venaient à Varsovie pour officier. Plus tard, un délégué danois fit don d´une maison de prière dans la rue Królewska où les offices luthériens  avaient lieu sous le patronage des monarques danois. Le premier office fut célébré par le prédicateur de la légation danoise, le pasteur allemand Johannes Jakob Scheidemantel.

Seulement en 1767/68, le sejm (ainsi s’appelait à l’époque le parlement de la petite noblesse) vota des lois accordant des droits égaux à toutes les confessions. Lorsque ces lois étaient entrées en vigueur, le banquier royal Piotr Tepper s’efforçait de bâtir une église protestante-luthérienne à Varsovie.

Le roi – Stanisław August Poniatowski – y donna son autorisation mais il voulait décider lui-même de l’esquisse architecturale. Entre les trois projets présentés, il choisit celui de l’architecte Szymon Bogumił Zug (1733-1807).

La construction de l´église protestante-luthérienne à Varsovie était l’œuvre la plus grande et la plus importante de Zug. Déjà par ses contemporains il était félicité. Le bâtiment présent de l´église ne varie que dans de petits détails du projet initial. Dès le début, l´église était planifiée comme un édifice central avec une rotonde couverte d´une coupole. Elle fut construite à l’exemple du Panthéon, le temple antique de tous les dieux.

Finalement, à la coupole se trouve une lanterne, décorée d’une croix et entourée de colonnes ioniques. La construction de l’église dura du 24 avril 1777 jusqu’au 2 juillet 1779. Les deux années suivantes furent consacrées aux travaux dans l’intérieur. Cette grande vitesse était possible non seulement grâce aux dons des protestants de Varsovie mais aussi grâce à l’aide financière des paroisses évangéliques à l´étranger. L’inauguration solennelle eut lieu le 30 décembre 1781.

L’église protestante-luthérienne était à l’époque le bâtiment le plus haut et un des bâtiments les plus grands de Varsovie. La rotonde mesure 33,4 mètre de diamètre et 58 mètres de haut. Par conséquent, l’église est considérée comme un exemple représentatif de l’architecture polonaise de la deuxième moitié du 18ème siècle, et constitue un des premiers bâtiments classiques en Europe. L’architecture intérieure est aussi particulièrement remarquable. L’intérieur entier est bordé de galeries à deux étages, typiques pour les églises évangéliques. Les galeries de premier étage reposent  sur des colonnes toscanes et celles de deuxième étage sur des colonnes ioniques. En face de la porte d’entrée se trouve l’autel.

Au  19ème et 20ème siècle, la paroisse luthérienne à Varsovie développait une intense activité culturelle, éducative et caritative. Plus vieux encore que la paroisse était l’hôpital évangélique où  tous les habitants de Varsovie recevaient des soins médicaux, sans tenir compte de leur confession. En plus, la paroisse entretenait jusqu’au déclenchement de la Seconde Guerre mondiale une maison de retraite, un orphelinat, une école maternelle, un atelier de couture, un foyer pour garçons, un foyer pour femmes, un établissement pour épileptiques et la pension «Tabita» pour convalescents. À proximité de l’église, les écoles paroissiales furent fondées (le collège de Mikołaj Rej pour les garçons, le collège d’Anna Wazówna pour les filles et les écoles primaires).

L’église jouait toujours un rôle important dans la vie culturelle de Varsovie. Au début du 19ème siècle, Frédéric Chopin donna un concert pour le tsar Alexandre I er . En plus Stanisław Moniuszko, un des compositeurs polonais les plus célèbres, dirigeait ici. Parmi les paroissiens il y avait beaucoup de personnalités célèbres, comme par exemple Samuel Bogumił Linde, l’auteur du dictionnaire de la langue polonaise, et le peintre Wojciech Gerson.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, non seulement l’église elle-même (pendant un bombardement le 16 septembre 1939) mais aussi les écoles paroissiales et les établissements de la Diaconie furent entièrement détruits. Seulement l´hôpital continua d’exister jusqu´en 1943 et puis il fut aussi détruit pendant la dissolution du ghetto de Varsovie. Pendant la guerre, l´évêque de l’Église protestante-luthérienne en Pologne, ancien pasteur de la paroisse de Varsovie, Dr Juliusz Bursche, fut assassiné par les nazis.

Après le départ des nazis de Varsovie, les luthériens commencèrent à rebâtir leur maison de Seigneur. Dans le bâtiment, qui était brûlé, on célébrait les premiers offices à ciel ouvert. En 1951, l’État se chargea de la reconstruction de l’église avec l´intention de l´utiliser pour des buts profanes. Toutefois, en octobre 1956, l´église fut redonnée à son propriétaire d´origine, à la paroisse protestante-luthérienne de la Sainte Trinité. Le 22 juillet 1958, l’inauguration solennelle de l’église rebâtie eut lieu avec la participation des évêques luthériens polonais et étrangers.

Son apparence extérieure était la même que celle conçue par Szymon Bogumił Zug. Seulement l’intérieur fut un peu modifié. Le nouvel autel, selon le projet de Teodor Bursze, fut placé sur un podium garni de fines dalles de marbre. L’orgue, qui s’était trouvé au-dessus de l’autel, fut posé au-dessus de l’entrée. Le nouvel instrument (un orgue Hillebrand) a été inauguré le 22 mars 1998. C´est un don de l’Église luthérienne de Hanovre.

L’église luthérienne de la Sainte Trinité a été la première église protestante du monde dans laquelle deux papes ont prêché: Jean-Paul II (1991) et Benoît XVI (2006). Depuis le 10 mars 2010, il y en a encore une autre- l’église luthérienne du Christ à Rome.

Notre paroisse est la plus grande du diocèse de Varsovie de l’Église luthérienne en Pologne. Elle compte environ 1 800 membres de Varsovie et des environs. Tous les dimanches, nous célébrons l’office capital à 10h30 et un office de soir à 19 heures. Dans les deux offices, la communion est célébrée. Pendant les grandes fêtes de l’année religieuse, le temps de l’avent et le carême, il y a aussi des offices en semaine. Depuis 2007, notre pasteur c’est Piotr Gaś.

Zobacz także

Wyborcze Zgromadzenie Parafialne

Na podstawie § 22 punktu 2 oraz § 23 punktu 1 ogłaszamy, że 21 maja 2017 roku odbędzie się wyborcze posiedzenie Zgromadzenia Parafialnego, w trakcie którego zostanie wybrana Rada Parafialna...

WIRTUALNA  RZECZYWISTOŚĆ TRÓJCY ŚWIĘTEJ

Pracownia KCVA specjalizująca się w tworzeniu wirtualnych modeli wnętrz obiektów architektonicznych stworzyła wirtualny model wnętrza Kościoła pw. Świetej Trójcy. Spacer po modelu świątyni jest przykładem zastosowania technologii 3d stosowanej w przemyśle gier komputerowych. Wymagania sprzętowe : Procesor 2 rdzeniowy, 2 GB pamięci ram, karta graficzna ATI lub NVIDIA, 700 MB wolnej przestrzeni dyskowej.

>> POBIERZ <<

 

www.kcvastudio.com

Odwiedź także






{noembedvideo}